Nadine AUGROS-ALENDA, directrice générale déléguée en charge du pilotage stratégique, répond aux questions que vous vous posez sur le nouveau plan stratégique.

CONSTRUIRE DEMAIN | OPT 2025, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit du nom du nouveau plan stratégique de l’OPT-NC qui portera sur les années 2022 à 2025. Il a fait l’objet d’une grande démarche de concertation auprès de nos institutions et a été validé au conseil d’administration de l’établissement le 16 novembre 2021.

CD degradé

 

Dans quel contexte avez-vous produit ce nouveau plan stratégique ?

Le développement de l’OPT-NC a connu des adaptations progressives au fil du temps. Nous avons entre nos mains un concept très original d’établissement public industriel et commercial multi-métiers qui est un vecteur de proximité, d’inclusion et de cohésion sociale en Nouvelle-Calédonie.

Toutefois, nous avons compris que ce modèle arrivait en limite d’efficacité. Il répondait de plus en plus mal aux enjeux politiques, économiques et sociétaux du pays qui étaient exposés. Nous avons donc décidé de nous requestionner fondamentalement en 2021 sur nos missions, nos activités et nos services.

De cette volonté de réflexion est née la conviction profonde qu’il faudrait proposer un nouveau projet d’établissement rapidement à la Nouvelle-Calédonie. Et un projet, non pas hors sol, mais un projet en capacité de répondre concrètement aux demandes et attentes des institutions comme à celles des populations et plus largement encore, à celles de nos clients, voire de nos collaborateurs. Bref, un vrai challenge dans le contexte que nous avons connu en 2021.

CD degradé

 

Le timing était-il bien approprié pour cela ?

Ne pensez-vous pas que ce plan stratégique puisse être remis en question dès 2022 ? Nos études ont fait émerger des sujets de fond quant à nos orientations stratégiques, nos projets de déploiement d’infrastructures qui sont structurants pour le pays, nos modes de travail, notre organisation, notre capacité à produire et délivrer des services de qualité aux Calédoniens. Ces études ont également souligné l’urgence de mettre en place un projet profond de transformation de l’office qui permettrait de consolider ses fondamentaux et capable de solutionner les problématiques remontées et ce, du plus grand nombre.

Ce dont je vous parle ici, ce sont des éléments qui ont été collectés à partir d’une expression très étendue des personnalités du monde politique, économique et sociale du pays. Ces analyses ont été partagées et ont fait l’objet de nombreux échanges additionnels. Des dizaines et dizaines de personnes ont été rencontrées et consultées en dehors de l’OPT-NC, pour parler de l’OPT-NC. Les études sur les attentes de nos clients ont été analysées et travaillées dans le fond également. Nous avons également sollicité les 1 200 agents de l’établissement pour les faire contribuer à ce projet de réflexion. Cette démarche nous a permis d’aboutir à une proposition « co-construite » et « inclusive ». C’est ce qui fait toute sa force il me semble, et c’est ce qui a conduit à l’approbation de ce plan stratégique.

Alors oui, il existe des incertitudes encore aujourd’hui sur plusieurs aspects ; mais d’une part, ces incertitudes font partie du monde dans lequel chacun de nous doit dorénavant évoluer ; et, d’autre part, ce plan vise à développer les capacités d’adaptation de l’office à des fluctuations possiblement importantes de son environnement. Donc nous restons positifs !

CD degradé

 

Qu’est-ce que ce plan stratégique va changer concrètement pour les Calédoniens ?

La stratégie retenue vise à développer l’OPT-NC, ses services et ses offres, de manière volontariste et pro-active sur ses 4 grands métiers : les télécoms, le postal, les services financiers et la distribution. La distribution est notre enseigne de proximité auprès des Calédoniens et nos agences OPT-NC physiques sont déployées dans toutes les communes.

Pour faire simple, nous souhaitons des tarifs compétitifs et une qualité de service irréprochable pour le plus grand nombre, y compris pour nos clients professionnels ; et tout ceci, sans rupture majeure des cadres réglementaires et statutaires existants, mais grâce à un programme de transformation interne sans équivalent jusqu’alors.

Nous chercherons agilité, efficacité et pertinence dans nos réponses adressées aux Calédoniens pour accompagner les enjeux de la société calédonienne.

CD degradé

 

Vous parlez de tarifs compétitifs mais les clients se plaignent de tarifs des télécommunications trop chers en Nouvelle-Calédonie. Allez-vous baisser ces tarifs grâce au plan stratégique ?

Figurez-vous qu’en Nouvelle-Calédonie, nous avons des tarifs équivalents dans le domaine des télécoms à des conditions de vie et des pays comparables. Alors que ce domaine, les télécoms, permet de financer les services postaux, les agences déployées partout sur le territoire et les services financiers qui sont des activités fortement déficitaires en Nouvelle-Calédonie, et qu’il n’est pas ouvert à la concurrence. Il est peut donc être qualifié de performant sur cet aspect.

Votre question vient du fait que l’on compare systématiquement la Nouvelle-Calédonie à la France métropolitaine, alors que c’est l’un des endroits les plus concurrentiels au monde dans ce domaine, d’une part, et que, d’autre part, les effets d’échelle ne sont absolument pas les mêmes.

Savez-vous qu’à Paris aujourd’hui, la qualité des appels téléphoniques et du réseau Internet est bien en deçà de celles de mégalopoles étrangères ? Les tarifs y sont peut-être moins chers mais la qualité de service n’y est absolument pas enviable. Certains experts s’accordent à dire aujourd’hui, qu’en France métropolitaine, l’ouverture du marché des télécoms a fait baisser d’environ 20% la valeur de ce marché en 5 ans, + de 20 000 emplois ont disparu et un retard d’environ 2 ou 3 ans dans les investissements en infrastructures 5G peut être constaté.

Nous avons donc un travail de communication significatif à faire auprès de nos clients et de nos institutions pour réduire ce biais de perception qui reste très prégnant effectivement dans leur quotidien.

Notre plan stratégique nous donne un cap : nous ferons tout pour satisfaire nos clients particuliers du mieux possible et accompagner leurs usages et leurs modes de vie. Il en va de même pour nos clients professionnels à qui nous devons absolument répondre avec des offres spécifiques et adaptées à leurs secteurs d’activité. Bref, beaucoup de travail en perspective aussi bien au niveau tarifaire qu’au niveau des services associés et de la qualité que l’on délivre, mais avec, nous l’espérons au bout, une satisfaction accrue et la plus large possible de nos clients !

segment bleu