1859

1859

La direction des postes est créée et confiée au Maître de Port. La première agence officielle voit le jour à Nouméa.

Devant le bureau des postes en 1859.

Au fil des années, l’office des postes se structure.

1862

La poste devient autonome.

1874

La 1ère liaison du courrier, hebdomadaire, régulière et réciproque, a lieu le 4 avril entre Nouméa et les principales communes du territoire.

1880

Un texte de l’Amiral Courbet, alors gouverneur de la Nouvelle-Calédonie, instaure un cadre du personnel des postes et télégraphes avec des agents, des écrivains et des facteurs.

Ce cadre local sera complété en septembre 1927 par la création du grade d’inspecteur, de rédacteur, receveur, commis, dame employée, ainsi que par des positions de contrôle.

1893

Mise en service du câble télégraphique international entre Téoudié/Kaala Gomen et Bundaberg en Australie.

1903

La poste adopte le cagou pour les timbres locaux. L’oiseau devient alors l’emblème du service, toujours présent à ce jour.

Façade de la recette principale des postes et télécommunications située à l’angle des rues Gallieni et Jean Jaurès en 1936.

1939

Une liaison entre la France et la Nouvelle-Calédonie permet un acheminement régulier du courrier par avion. L’arrivée du téléphone et la naissance des premières cabines téléphoniques surviennent cette même année.

1952

La poste, le télégraphe et le téléphone de la Nouvelle-Calédonie deviennent « le service des postes et du téléphone ».

1956

La forme actuelle d’office des postes et télécommunications relève d’un décret de décembre 1956. Les offices locaux des postes et télécommunications sont désormais des établissements publics de l’Etat, administrés par un conseil d’administration comprenant des représentants de l’Etat et du territoire.


1958

Création de l’établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) local des postes et télécommunications en Nouvelle-Calédonie.

1958

Georges Kling créé l’office des postes et télécommunication. Il a été le premier directeur de l’OPT entre 1958 et 1962. C’est lui qui a eu la lourde tâche de transformer l’ancien service des PTT en un office moderne.

Photo de Georges Kling prise en 1961 à la Tontouta lors de la remise d’un album de timbres de Nouvelle-Calédonie à M. BOKANOWSKI alors ministre des PTT.

1959

La 1ère liaison radiotéléphonique est ouverte avec Paris.

Des machines à affranchir sont mises en service à la recette principale. Le centre de chèques postaux (CCP) ouvre.

Années 60 : L’OPT se réinvente et se développe pour répondre aux attentes des Calédoniens.

Service télégraphique à Galliéni, 1959
Pose d'un câble téléphonique souterrain dans le quartier de l'orphelinat, 1959

Années 70 : L'office accélère sa transformation.

C’est le début des réseaux de faisceaux hertziens sur toute la côte Ouest (pylône de Bourail). Création des tournées de poste mobile. L’OPT-NC dégage un excédent budgétaire à partir de 1977.

1972

L’OPT-NC créé son premier prêt-à-poster.

1984

La Nouvelle-Calédonie devient compétente en matière de télécommunications et de postes du régime intérieur à la Nouvelle-Calédonie. Le président du conseil d’administration est Charles Lavoix, ministre du gouvernement territorial, jusqu’au 23 août 1985.

1985

Début des télécommunications numériques.

1989

L’OPT-NC débute des plans de généralisation de l’accès à la téléphonie en milieu rural et tribal (contribution à la politique gouvernementale de rééquilibrage).

1990

L’OPT-NC lance la première carte téléphonique à puce qui s’utilise dans les publiphones.

Les publiphones sont une vraie révolution technologique et un progrès pour les usagers. Pour lutter contre l’isolement de certaines communautés, l’OPT-NC installe des publiphones alimentés par l’énergie solaire.

Cabine téléphonique dans le centre de Nouméa.

1991

Premier réseau de transmission optique dans Nouméa. Commercialisation de la communication par Minitel.

1992

Le réseau principal de transmission dessert l’ensemble du territoire en numérique, y compris pour Belep et Tiga, grâce à un faisceau hertzien numérique. Le premier distributeur automatique de billets sera installé à la recette principale.

1995

Construction de la tour Montravel

1996

Le GSM -Global System for Mobile Communications- ou norme européenne de téléphonie mobile est lancé avec l’ouverture officielle de Mobilis en mars. Mobilis est le service de téléphonie mobile de l’OPT-NC. En décembre, ils sont plus de 1900 à avoir adopté MOBILIS.

La création du GIE OFFRATEL est décidée avec France Câble Radio (FCR). C’est également le début du web calédonien.

1997

L’OPT-NC créée l’offre GSM isolé fixe.

1999

La carte Liberté permettant d’utiliser en mode prépayé le réseau mobile est créée. Le réseau fédérateur IP est mis en service technique pour l’interconnexion locale et internationale.

2000

La Nouvelle-Calédonie devient compétente en matière de postes et télécommunications extérieures, sauf en ce qui concerne les liaisons et communications gouvernementales, de défense et de sécurité, ainsi que la réglementation des fréquences radioélectriques.


La révolution Internet est en marche

2000

L’OPT-NC lance le nouveau portail Internet Kaori.nc. Véritable « guide virtuel » des internautes calédoniens sur le net, il est aussi la porte d’accès sur la Nouvelle-Calédonie pour le reste du monde.

2001

L’ADSL est lancé. De l'anglais, Asymmetric Digital Subscriber Line, l’ADSL est un protocole de transmission numérique à haut débit qui utilise le réseau téléphonique fixe en permettant de rester toujours connecté. L’OPT-NC met en service une station satellite de télécommunications internationale sur le site de Goro-Nickel. Adhésion à la Pacific Islands Telecommunications Association (PITA).

2002

L’OPT-NC se pare de nouvelles couleurs. Nouveau logo et nouvelle charte graphique se mettent en place. Lancement de la carte iZi.

2003

L’OPT-NC gère les télécommunications extérieures et assure des missions ou activités d’intérêt général pour le compte de l’Etat (certains services postaux et financiers, veille de sécurité radio-maritime) et de la Nouvelle-Calédonie (réseaux indépendants, domaine .nc, instruction pour le compte de l’affectataire TTOM, activités liées à des autorisations administratives d’importation).

2004

La gestion de l’établissement est confiée à la Nouvelle-Calédonie le 1er janvier. La Nouvelle-Calédonie conduit désormais la politique de développement de l’OPT-NC et définit les axes stratégiques pour les trois métiers.

2006

Premiers ilots de boîtes postales en zone isolée (lieu-dit de Méaré et tribu de Grand Couli).

2008

Le premier câble à fibres optiques sous-marin international – GONDWANA – est posé entre Nouméa et Sydney, et son exploitation commerciale ouverte le 1er septembre. Le projet ADSL MAX est lancé. L’OPT-NC achète 85% des parts de CITIUS créée par FCR.

2011

La 3G ou 3ème génération des technologies de téléphonie mobile numérique est lancée à l’occasion des XIVème Jeux du Pacifique-NC 2011. L’OPT-NC collabore à la création de l’observatoire numérique de Nouvelle-Calédonie (ONNC), à l’élaboration du plan stratégique pour l’économie numérique (PSEN) et aux ateliers « économie et aménagement » liés aux orientations du schéma d’aménagement et de développement de la Nouvelle-Calédonie, intitulé « NC2025 ». Le PSEN constitue le volet numérique de ce schéma. Première année du comité d’entreprise.

2012

Devenue obsolète, la télécarte n’est plus commercialisée depuis janvier.

2013

Le conseil d’administration valide en septembre le plan stratégique quinquennal, intitulé Plan OPT2017, qui traduit l’ambition de l’office au regard des enjeux liés à l’aménagement et au développement de la Nouvelle-Calédonie et fixe les orientations de l’entreprise sur les 5 ans à venir.

2014

Le conseil d’administration approuve des mesures techniques et commerciales mises en place par l’OPT-NC pour améliorer l’Internet en Nouvelle-Calédonie. Les contenus sont directement accessibles localement via le réseau fédérateur IP. Le nouveau site internet institutionnel de l’OPT-NC est lancé. Le 2 décembre, le conseil d'administration de l'OPT-NC approuve la création de la filiale FIPOSTE, destinée à porter le projet de banque postale calédonienne.

2015

La 4G ou 4ème génération des standards de télécommunications mobile est lancée. La fibre optique commence à être déployée sur le territoire : Kaméré devient le premier quartier disposant d'un réseau fibre optique. Cette phase pilote, autant pour l'OPT-NC que pour les FAI, permettra de vérifier les installations et valider les procédures. Début du retrait des publiphones tombant en désuétude généralisée. La filiale FIPOSTE est constituée.

2016

Le centre de distribution du courrier (CDC) de Dumbéa est ouvert. L'OPT-NC accélère le déploiement de la fibre optique, poursuit l'installation d’îlots de boîtes postales (IBP) en zones isolées et le développement de son réseau de guichets automatiques de banque (GAB) sur les communes du territoire. L'office s’engage également dans la modernisation de ses agences et, plus largement, dans le concept de nouvelle relation client (NRC). L’agence de Magenta est la première à connaître ce renouveau à travers plusieurs concrétisations (guichet express, GAB, signalétique...). L'OPT-NC développe ses infrastructures avec le démarrage du chantier du futur centre de traitement postal (CTP) et de l'immeuble tertiaire associé sur le site Eiffel.

2018

Sont inaugurés le nouveau centre de traitement postal à Ducos ainsi que l'agence de Ducos Centre, première agence totalement rénovée selon le concept Nouvelle Relation Client (NRC). L’OPT-NC fête ses 60 ans.

L'OPT-NC fête ses 60 ans