Renouvellement de la convention entre l’OPT-NC et l’ADIE

L’OPT-NC réitère son engagement auprès de l’ADIE (association pour le droit à l’initiative économique) avec la signature le 13 octobre dernier d’une nouvelle convention de mécénat afin de soutenir les initiatives économiques locales.

Soutenir le développement économique local, éthique et responsable, fait partie de nos engagements et de notre responsabilité sociétale. 

C’est la raison pour laquelle nous réitérons cette année encore notre soutien financier et institutionnel à l’ADIE, Association pour le Droit à l’Initiative Economique, qui finance et accompagne notamment les micro-entrepreneurs n’ayant pas accès au crédit bancaire.

La nouvelle convention signée le 13 octobre dernier par Yoann LECOURIEUX, président de notre conseil d’administration, Philippe GERVOLINO, directeur général par intérim, et Alexandre RUTECKI, directeur régional de l'Adie Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna, correspond à un engagement financier de 2 millions FCFP pour l'année 2020.

Nous avons au fil du temps développé des partenariats avec des associations sportives, environnementales sociales et sociétales car elles jouent un rôle essentiel, en répondant notamment à des besoins de solidarité et de lien social. Je suis fier que l'OPT-NC soutienne l’Adie qui aide à la réussite de nombreux projets calédoniens. Nous sommes convaincus que la coopération entre différents acteurs est la clé de la cohésion sociale.

Philippe GERVOLINO Directeur général par intérim de l’OPT-NC

Outre le relais de la communication de l’Adie, nous nous engageons également à promouvoir les initiatives réussies en mettant en avant une micro-entrepreneure qui a été soutenue par l’association pour créer son entreprise. Vous découvrirez Marcelise PHILOMIN qui nous racontera l’histoire de « Phil’s Juice », un bar à jus de fruits frais faits maison qu’elle a créé en 2009 au Mont-Dore et qui connaît un bel essor.

« Le partenariat avec l’OPT permettra à un nombre croissant de personnes éloignées de l’emploi d’être accompagnées par l’Adie pour qu’elles puissent lancer et vivre de leur activité, là où elles habitent » précise Alexandre RUTECKI, directeur régional de l'Adie Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna.