L'OPT-NC soutient le world mosquito program

L’OPT-NC vient de signer une convention de partenariat avec le World Mosquito Program le 19 juin dernier. Le WMP utilise une bactérie inoffensive et naturelle (Wolbachia) afin de réduire la capacité du moustique Aedes aegypti à transmettre des virus.

Depuis le 5 mars 2018, la Ville de Nouméa, le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, l'Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie et l'Université de Monash en Australie ont signé une convention pour la mise en place du World Mosquito Program (WMP) en Nouvelle-Calédonie, à Nouméa. Ce programme a pour objectif de protéger la communauté mondiale des maladies transmises par les moustiques telles que le Zika, la dengue et le chikungunya. Pour cela, le WMP introduit une bactérie naturelle et inoffensive nommée Wolbachia dans les moustiques calédoniens Aedes aegypti, le principal vecteur de ces virus.

Wolbachia est une bactérie naturelle présente chez 60% des espèces d'insectes (comme les mouches des fruits, les papillons, les libellules et  même certains moustiques calédoniens). Elle est sans danger pour l'homme, les animaux et l'environnement.

Une fois lâchés, les moustiques porteurs de Wolbachia se reproduisent avec des moustiques sauvages et transmettent la bactérie à leur descendance. Au fil du temps, la majorité des moustiques porte le Wolbachia et a une capacité réduite à transmettre des virus à la population, ce qui diminue le risque d'épidémies de dengue, Zika, et chikungunya.

Un programme qui a fait ses preuves dans 11 autres pays

Après des années de recherche en laboratoire et d'essais sur le terrain avec des résultats prometteurs, la méthode du World Mosquito Program bénéficie d'un large soutien de la part des communautés, des gouvernements et des régulateurs. Le WMP s'efforce maintenant de rendre cette approche plus abordable pour une utilisation dans les communautés à risque du monde entier. Le WMP est actuellement présent dans 11 pays d'Asie, d'Amérique latine et des îles du Pacifique, ainsi que dans le cadre du programme pionnier en Australie.

L'OPT-NC est partenaire

L'OPT-NC relaie depuis début juin sur ses supports de communication la campagne de communication du WMP qui s'est intensifiée ces dernières semaines avec une forte présence en télévision, en radio et sur les médias digitaux. Les membres du programme ont aussi été à la rencontre de la population en tenant des stands d'information et en proposant des réunions de présentation.

Sondage auprès des Nouméens

« Il est important que les habitants adhèrent au projet et valident le principe avant les lâchers de moustiques », précise Magali Dinh, responsable communication du WMP. Depuis mi-mai, l'institut Quidnovi a été mandaté pour réaliser un sondage auprès des Nouméens afin d'évaluer la connaissance du programme et surtout recueillir leur avis sur les lâchers de moustiques porteurs de Wolbachia sur la commune de Nouméa. Les résultats de cette étude devraient être communiqués d'ici fin juin. En parallèle, un petit sondage d'opinion a été mis en ligne sur la page Facebook du WMP. N'hésitez pas à relayer l'information et à voter !

Si les Nouméens y sont majoritairement favorables, les lâchers de moustiques porteurs de Wolbachia débuteront courant juillet puis dans un second temps des capsules d'œufs de moustiques viendront compléter ces lâchers.

En attendant… restons vigilants !

Rappelons qu'une épidémie de dengue est toujours en cours. Il ne faut donc pas relâcher notre vigilance et continuer de lutter contre les gites larvaires !

Plus d'informations sur la page Facebook WMP