Conseil d'administration du 05/05/2021

Un conseil d’administration, présidé par Yoann Lecourieux, s’est déroulé le 5 mai à la direction générale et a approuvé plusieurs délibérations. Parmi les dossiers majeurs débattus et adoptés, on notera l’examen des résultats financiers de l’OPT-NC pour l’exercice 2020.

Le chiffre d’affaires 2020 est en forte baisse. Les charges de fonctionnement diminuent légèrement. Et pourtant, l’OPT-NC affiche un résultat nettement positif en fin d’exercice. Explications.

1,084 Mds F CFP
Résultat net

Malgré un chiffre d’affaires en forte diminution (-1,2 milliard FCFP) dû au contexte sanitaire et politique qu’a connu la Nouvelle-Calédonie en 2020, le résultat net s’établit à 1,084 milliard FCFP et reste largement positif. Il est toutefois principalement obtenu par les opérations exceptionnelles réalisées dans l’année sur les filiales OPT-NC avec la fusion de CITIUS au sein de l’office et la dissolution de FIPOSTE.

En millions FCFP 2020 2019 Variation

Chiffres d'affaires (CA)

- dont CA Télécoms (88%)
- dont CA Courrier colis (9,5%)
- dont CA Services financiers (2,5%)

- CA Autres

22 471
 


19 719

2 147

599

5

23 643
 


20 791

2 221

623

8

- 4,96%
 


- 5,16%

-3,31%

-3,87%

-29,8%

Recettes 24 678 25 541 -3,4%
Charges 23 594 24 411 -3,3%
Excédent Brut d'Exploitation (EBE) 7 806 8 886 -12,15%
Résultat net* 1 084 1 130 -4,12%
Investissements 5 701 5 064 +12,6%
Capacité d'autofinanement (CAF)** 6 452 7 050 -8,48%

*Résultat net : différence entre la totalité des recettes et la totalité des charges.
** CAF : aptitude d'une entreprise à dégager des liquidités provenant de ses ressources internes en vue d’autofinancer ses projets d’investissements.

Le chiffre d’affaires de l’OPT-NC a fortement baissé en global (-5%) et plus particulièrement sur les trois métiers. La branche Télécoms a été sensiblement impactée notamment par la diminution du trafic international liée à la Covid-19 (-446 MF sur le roaming), les baisses de tarifs effectuées sur le réseau fédérateur (-332 MF) et la baisse du CA des services prépayés mobiles due à la migration des clients vers les forfaits M (-139 MF).

La branche postale est également en baisse du fait de la chute des flux courrier & colis et du report de 2 mois de la hausse des tarifs de l’affranchissement.

En raison des mesures strictes appliquées en Nouvelle-Calédonie en 2020 pour se prémunir d’une introduction de la Covid-19, le nombre de touristes et de professionnels arrivés en Nouvelle-Calédonie a chuté entraînant une forte baisse de la consommation de téléphonie internationale. Les deux baisses de tarifs accordées aux FAI ont également eu un fort impact sur le chiffre d‘affaires, tout en étant partiellement compensé par de nouveaux achats de capacités par les FAI.

Ce chiffre d’affaires en forte baisse impacte directement l’impôt sur les sociétés (-514 MF) d’où une diminution des dépenses 2020 de 3,3%. D’autres postes de charges ont également diminué dont le roaming (-167 MF), la publicité (-50 MF) et le transport sur courrier et de fonds (-24 MF).

Produits (en MFCFP) Réalisé 2018 Réalisé 2019 Réalisé 2020 2020 vs 2019
Montant Variation
Chiffre d'affaires 23 234 23 643 22 471 - 1 172 -5%
Production immobilisée 663 661 630 -31 -5%
Produits de gestion courante 330 566 390 -176 -31%
Produits financiers 166 157 324 +167 +106%
Produits exceptionnels 109 162 733 +571 +352%
Reprise sur amortissements 197 352 129 -223 -63%
Total des produits 24 699 25 541 24 677 -864 -3,4%

 

Chiffres d'affaires par métier
(en MFCFP)
Réalisé 2018 Réalisé 2019 Réalisé 2020 2020 vs 2019
Montant Variation
Télécom 20 404 20 791 19 719 -1 072 -5,2%
Courrier 2 218 2 221 2 147 -74 -3,3%
Financier (banque)* 596 623 599 -24 -3,9%
Autres 16 8 6 -2 -25%
Total du CA 23 234 23 643 22 471 - 1 172 -5%

*Partie « CA » de la banque, hors les « produits financiers » (rémunérations des comptes CCP et livrets CNE).

 

Charges (en MFCFP) Réalisé 2018 Réalisé 2019 Réalisé 2020 2020 vs 2019
Montant Variation
Achats 980 1 081 843 -238 -22%
Services extérieurs 2 681 2 646 2 733 +87 +3%
Autres services extérieurs 1 033 994 891 -103 -10%
Impôts et taxes 1 774 1 688 1 741 +53 +3%
Frais de personnel 9 096 9 009 9 088 +79 +1%
Autres charges de gestion courante 1 627 1 289 1 067 -222 -17%
Frais financiers 168 147 406 +259 +176%
Charges exceptionnelles 66 279 71 -208 -75%
Dotations aux amortissements et aux provisions 6 509 6 236 6 220 -16 -0%
Prime intéressement 194 176 184 +8 +5%
Impôt sur les sociétés 291 865 351 -514 -59%
Total des charges 24 419 24 411 23 594 -815 -3,3%

En 2020, le chiffre d’affaires chute et n’arrive pas à couvrir les charges de fonctionnement. Les revenus issus de la vente des biens et services de l’office ne permettent pas de couvrir les dépenses nécessaires à leur production, nécessitant de poursuivre les efforts engagés en matière de maîtrise des charges, pour contenir l’effet ciseau.

Si le montant du bénéfice réalisé par l’office sur l’exercice 2020 est du même niveau qu’en 2019, cela est principalement dû à l’intégration des opérations exceptionnelles de fusion CITIUS dans les comptes de l’OPT-NC.

Au regard de ces éléments, l’OPT-NC reste vigilant sur la maîtrise de ses équilibres financiers en 2021, une année à nouveau placée sous le signe des contraintes connues en 2020 avec notamment :

  • un chiffre d’affaires qui ne devrait pas augmenter,
  • l’impact des mesures d’accompagnement prises par l’OPT-NC dans le cadre du second confinement,
  • des charges de fonctionnement qui augmenteront à partir du second semestre avec les mesures de mise en conformité LCB-FT (lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme) de nos services financiers.

BON A SAVOIR !

Le poids des dépenses difficilement compressibles (charges de personnel, subventions, intéressement et impôt sur les sociétés) rapporté aux produits d’exploitation s’élève à 41%. Qu’est-ce que cela signifie ?

Pour 100 F encaissés, l’office consomme près de 41 F
de dépenses de fonctionnement obligatoires.

On enregistre une hausse des investissements, 5,7 Mds FCFP contre 5,0 Mds FCFP en 2019 (+12,6%), principalement liée à la phase d’initialisation du déploiement du nouveau câble sous-marin. A noter que les investissements seront encore plus élevés en 2021 car le câble sera dans sa phase de mise en œuvre.

Le conseil d’administration a examiné la demande du gouvernement de reverser une partie du résultat net 2020 de l’OPT-NC au profit du budget de la Nouvelle-Calédonie.

Dans la situation difficile liée à la crise sanitaire et ses impacts sur l’économie locale que traverse le territoire, les données financières actuelles de l’OPT-NC montrent sa capacité à répondre favorablement à la demande du gouvernement sans obérer ses politiques d’investissements et de baisses tarifaires, même si une vigilance est de mise sur ses grands équilibres financiers.

Le conseil d’administration s’est prononcé en faveur d’un versement de 812 millions FCFP à la Nouvelle-Calédonie, tutelle de l’OPT-NC, sur le résultat net 2020 de 1, 084 milliard FCFP.

L’OPT-NC confirme ainsi la place qu’il occupe dans le paysage économique calédonien et son rôle d’acteur public responsable et solidaire.